#Biostime : Quand je visite l’usine de lait infantile bio et français d’Isigny Sainte Mère

Salut à tous,

Cela fait un petit bout de temps que je ne suis pas venue par ici…

Depuis que je suis maman, mes habitudes de consommation ont un peu changé. A vrai dire, cela a même débuté quand j’étais enceinte. J’ai commencé à manger moins mais mieux, à penser à faire du bien à mon corps pour protéger au max mon bébé, à consommer de façon plus intelligente. AMEN. Certains diront que ce n’est pas trop tôt mais je dis “mieux vaut tard que jamais, na !”. Bref, tout ça pour dire que j’achète de plus en plus de produits bio, locaux, respectueux, Made in France c’est déjà ça non ?… Attention je fais encore des erreurs et je ne compte pas (à date) me transformer en maman clean clean mais je fais des efforts. Il semblait naturel et même IMPORTANT de poursuivre ma démarche une fois bébé arrivé. Et une des premières choses que l’on doit choisir pour son bébé est le lait infantile. Je vous arrête tout de suite, je voulais allaiter mon bébé*… Cela a été très compliqué, cela m’a valu beaucoup de larmes… Je n’ai pas réussi et j’en suis encore triste mais c’est comme ça. Je ne souhaite pas ouvrir de débat sur l’allaitement ou le bib, ce n’est pas le sujet. Chacun fait ce qu’il veut ou peut. 

Le décors est planté, on peut commencer à parler de lait infantile.

Il y a quelque temps, la team Parole de mamans m’a invitée à venir visiter l’usine d’Isigny Sainte Mère, située à Isigny-sur-Mer en Normandie, dans le but de découvrir les coulisses de la fabrication du lait infantile bio et français que propose la marque Biostime. De la sélection des éleveurs de vaches à la production du lait en passant par sa composition, le planning proposé semblait complet ! J’ai accepté avec plaisir d’aller décortiquer une boite de lait car, je dois admettre que j’avais envie d’en savoir plus sur un produit que consomme énormément Agathe.

La coopérative d’Isigny Sainte Mère, on connaît tous, pour son fromage, son beurre ou encore sa crème (Miam !) mais saviez-vous que l’usine produisait aussi du lait infantile et ce depuis plus de 60 ans ?

Nous avons débuté la journée par une présentation de cette coopérative, vieille de 80 ans dans la collecte de lait. Tout a commencé par un petit groupe d’agriculteurs réunis autour d’une vision commune de leur métier et la même envie de vouloir développer des produits de qualité sur leur région. La collecte de lait est faite sur un bassin très restreint, et le climat océanique de la région permet l’obtention d’un sol riche en minéraux et donc de bonne qualité pour les vaches laitières. Avec plus de 220 millions de litres de lait collectés chaque année on peut dire qu’ils s’y connaissent. Isigny-Sainte Mère c’est 628 producteurs et 906 salariés et un goût unique et reconnu. C’est la laiterie la plus médaillée de France avec plus de 300 récompenses depuis 1964 dont 2 fois le prix d’excellence. Elle est la première entreprise à avoir le label EPV (Entreprise du Patrimoine Vivant) qui est une marque de reconnaissance de l’Etat mise en place pour distinguer des entreprises françaises aux savoir-faire artisanaux et industriels d’excellence.

 

Le groupe Biostime quant à lui est spécialisé dans le développement et la commercialisation de produits de nutrition et de soins infantiles de qualité depuis 1999. C’est une marque internationale qui reste peu connue en France. Riche de son expertise, il lance en 2017 sur le marché français la première formule de lait infantile bio, issue du terroir normand et produite en exclusivité par la coopérative d’Isigny Sainte Mère. Tous les jours 2 millions de bébés sont nourris au lait Biostime dans le monde ! Le lait utilisé dans les boites Biostime est donc un lait haut de gamme, collecté chez des producteurs Bio, produit en France, qui contient de la célèbre crème d’Isigny sainte-mère. Les valeurs de la marque sont communes à celle de la coopérative. Le fait d’intégrer tout le circuit permet une valorisation de la matière et de la marque. Biostime connaît tout de la vache à l’embouteillage, la traçabilité est donc maîtrisée de A à Z. L’origine du lait et de la crème est donc 100% garantie. La liste des ingrédients contenus dans les boites Biostime est claire et indiqué sur l’avant du packaging) : ferments lactiques Bifidus, fibres alimentaires, zinc, vitamines A-C-D et crème d’Isigny incorporée dans le lait…

La visite de l’usine m’a impressionnée. Tant par les aspects “sécurité des personnes” (je ne vous raconte pas le nombre de fois où nous nous sommes lavés & désinfecter les mains ni le nombre de couches que nous avons dû enfiler et enlever lorsque nous passions d’une étape de fabrication à une autre), que par tous les points de contrôle effectués à chaque étape du circuit. 250 analyses sont réalisées sur chaque lot de produit, je trouve ça très sécurisant et rassurant en tant que maman.

Après un repas de qualité nous nous sommes rendus dans une des fermes qui produit le lait pour Biostime, celle de Pierre Aubril. Cette visite avait pour but de nous faire découvrir la source de tout : les prairies, les vaches, la récolte du lait et la philosophie des producteurs. Pierre est passionné par ses bêtes (il en possède 90) et par son métier. Il est soucieux de bien faire essaye depuis plus de 30 ans, de trouver le bon équilibre entre le sol, l’animal, les prairies et l’homme. Bref, Pierre prône le Bio et il est accessoirement le président de la coopérative des producteurs. Il nous explique qu’il travaille “avec la nature” car quand on travaille avec elle, elle est très généreuse. L’objectif de Pierre n’est pas de produire plus ou développer au max mais travailler au rythme des saisons et écouter ses bêtes. Les vaches ne sont pas poussées à produire plus, leur suivi est important et permet un bon équilibre mais aussi moins de maladie. Pierre les observe beaucoup. Il valorise la qualité et le consommateur à défaut du rendement. J’ai beaucoup aimé cette visite. Nous avons longuement échangé dans les pâturages, entourés des vaches puis nous sommes allés voir les veaux, les étables… Une visite complète ! J’aurais pu rester des heures à l’écouter parler, c’était passionnant. A titre indicatif, Pierre Aubril ouvre son exploitation aux visites et possède même un gîte (gitepaysangrandclos@gmail.com), j’aimerais beaucoup y retourner en famille car je suis sûre que cela plairait à mister figolu et pourquoi pas à Agathe un peu plus grande. Un grand merci pour ce moment.

 

 

***

Nous arrivons déjà à la fin de la journée. Je suis repartie avec ma boite de lait de suite 2ème âge et Agathe ne l’a pas boudée. Je lui ai donné dans un biberon classique et la poudre n’a pas fait de grumeau. J’ai également pu préparer des petits biscuit avec ce lait qui avaient l’air au gout de mon bébé <3. Avant cette journée, je ne connaissais rien du tout au processus de fabrication du lait, à ce que contenait la boite de ma fille et je suis revenue enrichie. Je retiendrais de cette journée le fait que Biostime est un lait sans huile de palme, complet pour les bébés, issu de l’agriculture biologique, contrôlé à de nombreuses étapes de sa fabrication et produit en France… bref un lait sûr pour nos petits, qui respecte l’environnement, ses agriculteurs et qui est made in France. Cocorico !!! Merci Biostime, la coopérative d’Isigny-Sainte-Mère, M. Aubril et enfin Parole de Mamans pour cette super journée.

Où acheter le lait Biostime ? Dans les magasins Bio c’est bon ou la vie claire mais aussi sur le site internet de la marque. Retrouvez le détails des points de vente ici.

Et vous, quelle marque donnez-vous à vos enfants ?

 

*L’Organisation mondiale de la santé (OMS) recommande l’allaitement exclusif au sein les six premiers mois et une diversification de l’alimentation avec poursuite de l’allaitement jusqu’au deux ans ou plus. La consultation du pédiatre est recommandée avant tout choix d’alimentation infantile – en particulier entre le 1er âge (0 à 6 mois) et le 2ème âge de l’enfant (6 à 12 mois)

 

Exprime toi !

%d blogueurs aiment cette page :