CINEMA : DALIDA le film [Notre Avis]

Dalida naissait il y a 84 ans. À cette occasion revenons sur le biopic réalisé par Lisa Azuelos, au cinéma depuis mercredi dernier.

Lundi dernier c’est dans le magnifique hôtel Royal Monceau de Paris que nous avons eu l’occasion d’assister à l’avant-première de Dalida, sorti dans les salles le 11 janvier. Un biopic intense sur une femme touchante.

dalida-le-film

Dalida, on aime et on a eu l’habitude d’entendre ses titres sur le tourne-disque de mamie. Après Claude François ou encore Edith Piaf c’est au tour de “Dali” d’avoir son Biopic et quel film. Vous connaissiez peut-être Dalida l’artiste et bien avec ce film découvrez Iolanda Gigliotti, la femme derrière ce pseudonyme. Réalisé par Lisa Azuelos (LOL, Une rencontre), Dalida revient sur la vie mouvementée de la chanteuse populaire des années 50 jusqu’à son décès en 1987. 


Synopsis

De sa naissance au Caire en 1933 à son premier Olympia en 1956, de son mariage avec Lucien Morisse, patron de la jeune radio Europe n°1, aux soirées disco, de ses voyages initiatiques en Inde au succès mondial de Gigi l’Amoroso en 1974, le film Dalida est le portrait intime d’une femme absolue, complexe et solaire… Une femme moderne à une époque qui l’était moins … Malgré son suicide en 1987, Dalida continue de rayonner de sa présence éternelle (source Allocine).

dalida-le-film-7

Notre avis

Que reste-t-il une fois les projecteurs éteints et l’absence des fans ? Plus grand chose. Dans ce film on découvre une femme en mal d’amour qui malgré le soutien de sa famille, les strass et les paillettes de la célébrité, n’a jamais connu le bonheur dans sa vie personnelle. Tiraillée entre une carrière couronnée de succès et une vie sentimentale chaotique, Dalida n’a jamais flanché quand il s’agissait de chanter. Chacun de ses titres fait écho à une partie de sa vie comme cela a été représenté dans le film.
Les flashbacks du départ montrant son enfance ou les échanges avec le psy, mixés à un montage particulièrement rythmé peuvent paraître confus pour les non-fans de la chanteuse mais plus les scènes avancent et plus on y voit clair. On met un petit bémol sur certaines scènes. En effet lorsque Sveva Alviti chante, le « lip-sync » (synchronisation labiale) en gros plan ne nous a pas convaincues et nous n’arrivions pas à nous détacher de la vraie Dalida. Cependant cela n’enlève rien au talent de Sveva qui est brillante, époustouflante et dont la scène sur la chanson “Je suis malade” nous a collé la chair de poule ! L’italienne porte avec brio le film du début à la fin avec l’aide des autres acteurs, tout aussi bon chacun dans leur rôle. L’exposition médiatique d’un artiste ne révèle pas ses douleurs, au contraire elle les cache, et c’est en cela qu’elle rend leur mort si surprenante. Dalida était une femme de caractère dont la dépendance à l’amour lui a été fatale.
x
 
Ce qui compte dans une vie ce sont les gens que l’on a aimés.
x
Au final on en apprend autant sur Dalida que sur Iolanda. c’était risqué de la part de Lisa Azuelos mais c’est très réussi, nous avons adoré et toute la salle semblait conquise elle aussi. Bravo.
dalida le film 1
dalida le film 2
A la fin de la séance nous avons pu assister à une séance de questions/réponses avec la réalisatrice Lisa Azuelos qui nous en a appris un peu plus sur le film et la raison pour laquelle elle a accepté le projet. Voici quelques infos :
x
 
  • On a proposé le film à Lisa Azuelos qui l’a d’abord refusé. 3 ans après, il était toujours libre et elle s’est donc lancée !
  • C’est une histoire de femme et Lisa Azuelos adore parler des femmes.
  • C’est un film dans lequel la réalisatrice parle d’elle même par moment.
  • Les costumes de scène ont été remis au goût du jour pour éviter l’effet “ringard
  • Ce film est comme une étoile filante: Il manque des choses mais il est joli comme ça.
 

Allez-vous vous laisser tenter ?

Sortie en salle le 11 janvier 2017

article écrit à 4 mains avec Clotilde

Comments

Exprime toi !

%d blogueurs aiment cette page :