Etape 5 – l’arrivée au sud : Krabi (1/2)

article précédent : Petite pause au nord

avion
Histoire de folie !

Arrivés à l’aéroport nous n’avions pas de billet et ne savions même pas quelle allait être notre destination, très étrange sensation.
Nous regardons un peu les prix, nous hésitons entre Krabi et Phuket ! Le temps à l’air d’être plus clément sur Krabi et puis… c’est tout de même moins cliché : Banco, nous achetons des billets ! Ouch, le prix du “dernier moment” n’est pas donné (10 560Bath soit 264€)… élément à prendre en compte dans notre budget la prochaine fois !

voyage

Le vol comporte un arrêt à Bangkok (obligatoire). En 1h à peine nous sommes revenus dans la capitale. Notre pause fût très agréable car la compagnie aérienne avait prévue un espace privatif (boissons / prises électriques / WIFI…) où tout était en libre service ! Chouette étape. 1h plus tard nous voilà arrivés à bon port, un petit trajet en bus (pas donné, on sent tout de suite la différence avec le nord !) pour nous conduire au centre ville, 15 km plus loin, et nous voici paumés, il fait sombre et nous ne savons pas comment rejoindre l’hôtel que nous avions réservé via booking.com au moment de l’escale à Bangkok. Cet hotel c’est le Gafiyah Ghesthouse, il n’est vraiment pas terrible mais nous nous en contenterons (prix très attractif)! Salle de bain commune, accueil basique, chambre pas clean… : nous nous rassurons en nous disant que ce n’est que pour 1 nuit ! Petit passage au marché de nuit sur la place + petit épisode de Breaking Bad sur le PC et dodo ! Super cette série !!!!

krabi

Krabi, ville trop peu inspirante pour y consacrer un article… voilà ce que je me suis dit en arrivant sur place.

7h30 : le réveil sonne, ouille ! Ni une ni deux nous sautons du lit dans le but de nous rendre au port pour rejoindre Railay en taxi-boat.

8h30 : nous nous faisons aborder par un Thaïs qui nous indique que le bateau ne part que dans une heure (plus tard je comprendrais qu’il voulait “quand le bateau sera plein comme un oeuf !”). Nous avons donc le temps de nous offrir un “Americano breakfast” avant la traversée.

.

9h25 : nous sommes sur le quai et attendons le départ … rien ne bouge. Au bout d’une heure nous nous décidons à aller demander des nouvelles. VERDICT : le taxi-boat ne part qu’une fois que toutes les places sont pourvues, soit 12 personnes. Nous sommes 6 …

11h15 : nous sommes maintenant 10 à attendre le départ du bateau. C’est alors qu’un des passagers nous accoste. D’abord en anglais, puis face au fort accent français de mister Figolu, il comprend très rapidement que nous venons de l’hexagone et nous continuons notre conversation en Français. Originaire d’Algérie et fraichement marié, il nous explique qu’il est en voyage de noce et que la Thaïlande est déjà leur quatrième destination après la Turquie, les Emirats et la Chine. Il manque toujours deux personnes. C’est vraiment la basse saison en Septembre, nous ne pouvons qu’attendre.

12h00 : on nous fait singe que c’est bon ! Youpi ! Surprise, le groupe est divisé en deux !! C’est donc à 6 (???) que nous montons à bord de notre taxi-boat. Ces bateaux, qui figurent sur bon nombre de cartes postales, sont en fait des coques typiquement Thaïlandaises propulsées par des moteurs de voitures fixés sur un long manche et dont l’extrémité effleure l’eau dans un vacarme assourdissant.

bateaux

Nous voguons 30 minutes en direction de Railay Beach. Le soleil n’est pas de la partie mais le temps est doux, paisible … gris mais agréable. Les falaises abruptes semblent surgir de l’eau au fur et à mesure que nous atteignons notre destination. Qu’on aime ou pas, ce paysage ne peut pas laisser indifférent.

.

Au débarquement, ce ne sont plus les Tuk-Tuk qui vous attendent mais les rabatteurs qui tentent à tout prix de vous envoyer vers les plus gros hôtels de la presqu’île. Par esprit de contradiction et suivant les conseils d’une amie, nous décidons d’aller au bout de la promenade en direction du nord. Nous jouerons les Robinsons pour cette courte étape à Railay.

railay

Next Step

Comments

Exprime toi !

%d blogueurs aiment cette page :