LECTURE : Brutale, un livre rude, violent mais passionnant !

Salut la tribu,

L’été est là et les lectures, allongée sur un transat, attendent un certain nombre d’entre nous. Un petit moment  lecture au soleil à siroter une detox water… what else ? Pour être honnête avec vous je ne lis pas beaucoup. A vrai dire il est assez rare que je ne fasse qu’une seule chose à la fois alors regarder une série en écrivant un article c’est possible mais en lisant un bouquin en même temps… euh, no way!  Le peu que je lis c’est en été, et bien souvent en vacances. Je trouve la saison plus propice à la lecture. Dans les transports c’est pas mal aussi (avion / long trajet en train…). L’hiver je préfère me mettre sur le canap sous un bon plaid devant mes séries préférées tout en buvant un chocolat chaud. BREF.

Aujourd’hui, Je vous laisse avec la jolie plume de Lucille qui souhaitait vous parler du livre Brutale. Bonne lecture !

***

Comme le disait Marion dans le précédent article, si vous voulez lire un bon thriller allez piocher dans l’édition la Bête noire, vous ne pourrez être déçus ! Les livres sont bons, bien écrits, très souvent originaux, et surtout très prenants. Parlons aujourd’hui de Brutale, si vous le voulez bien.

Auteur : Jacques Olivier Bosco

Edition : La bête noire, Robert Laffont

Nombre de pages : 400

brutale la bête noire

Résumé

Des jeunes filles retrouvées vidées de leurs sangs, une histoire entre la Tchétchénie, la Belgique et la France, des flics qui se font tirer dessus par de grosses berlines.

Mais qui les terrorisent ? 

Pour faire face à cette violence sans filtre, un monstre. Une femme, Lise, aussi attachante que dérangeante. Flic et bête sauvage, elle contient le mal et le fait régner quand la nuit tombe. 

“Sexy, radical et sanglant, mais aussi beau, tendre et lyrique.  nyctalopes.com

 

Notre avis

Oui quand tu lis la quatrième de couverture deux options s’offrent à toi : soit tu poses le livre et tu retournes au rayon Musso & Levy (je n’ai rien contre vous chères lectrices, chacun son style, don’t worry), soit tu te dis “oulaaaa, il va y avoir du niveau, je l’achète”. Pour le coup, je suis dans la case n°2, donc quand mon chéri a vu ce livre dans une librairie, il s’est dit “ça, ça va lui plaire”.

Oui j’ai des goûts très hard côté lecture, j’aime le sang et la violence, j’aime la brutalité et les choses immorales. Pourtant je suis végé et j’ai du mal a écraser une fourmi [enfin je ne les écrase pas tout court].

Découvrir Lise au fil des pages provoque un effet étrange : d’un côté flic elle essaie de résoudre des affaires à vous faire pâlir, pour le bien de tous. Mais la nuit elle se transforme et devient une bête incontrôlable (on ne parle pas ici de vampire et de choses fantastiques).

Une histoire de flic, un policier noir, les pays de l’est, des échanges inter police et surtout un suspense haletant qui vous tient tout au long des 400 pages, qui passent très très vite !

IMG_4043

Note :

Les + : le côté dérangeant, la brutalité, l’originalité de cette bête : moitié femme, moitié flic.

Les – : que 400 pages …

Agenda :

Pour rencontrer des auteurs et la maison d’édition : rendez vous samedi et dimanche (24 et 25 juin 2017) au salon Saint Maur en Poche ! Plus d’informations : http://www.enpoche.org/auteurs/edition-2017/

 

Prochaines lectures prévues:
(avec la Bête Noire de Robert Laffont)  

Tu tueras le père, Tu tueras l’ange et Rangdoll ! Je reviens rapidement (si Marion le veut bien).

By Lucille

***

Un grand merci à Lucille pour cet article et cet avis qui donne envie de changer un peu mon style Musso / Levy… ahah je te retiens non mais oh ! C’est avec plaisir que je t’accueillerai ici à nouveau pour nous donner ton avis sur tes lectures.

 

Et vous, quel genre préférez-vous lire ?

Comments

comments

Exprime toi !

%d blogueurs aiment cette page :