Paris Mantes : Une des plus anciennes marches de nuit !

Dimanche minuit, heure de départ d’une sacrée nuit pour la Team Figolu ! En effet j’avais proposé aux amis de mon compte FB de participer à La marche nocturne Paris-Mantes. Cet événement est, comme son nom l’indique, une marche de nuit ouverte à tous qui se déroule traditionnellement le dernier dimanche de janvier. Cette manifestation est organisée par l’association sportive mantaise (ASM).  J’avais déjà eu l’occasion de tenter l’aventure avec mon papa il y a 3 ans (mon récit ici).

J’aime les challenges alors….

Lorsqu’il a fallu choisir la distance de notre parcours (4 choix possibles), et après concertation avec mon papa, une fois de plus partant pour l’aventure avec sa fille, nous avons opté pour “un effort supplémentaire” soit 54Km contre 39Km lors de notre précédente participation. Je me souviens ne pas avoir terminé sur les rotules alors… go on tente, j’aime les challenges !

Les 4 départs possibles !
– 54 kіlоmètrеs   au départ de Versailles
– 39 kіlоmètrеs аu déраrt dе Sаіnt-Nоm-Lа-Brеtèchе
– 22 kіlоmètrеs аu déраrt dе Mаulе
– 12 kіlоmètrеs dерuіs Jumеаuvіllе.

Je rappelle que cet événement n’еst nі unе cоursе nі un mаrаthоn. Normalement il est interdit de courir mais… tous les ans, certains terminent en 5h cette marche (???). Cette année c’était la 80ème édition ! Lа mаrchе аttіrе chаquе аnnéе dеs mаrchеurs dе lа Frаncе еntіèrе, un véritable rassemblement de dingue !

Paris mantes

Nous nous sommes donc présentés à minuit pour le départ de VERSAILLES ! Tout le monde devait porter un gilet jaune (so glamour ^^). Nous étions bien préparés, sac à dos chargé de ravitaillement : boissons, barres de céréales… mais aussi pull et K-way, faut dire qu’il caille dans la nuit ! Seul hic : nous sommes partis les derniers :'(
Je mets en marche mon appli Runtastic (que j’ai l’habitude d’utiliser lors de mes rares sorties Running même si bcp critiquée) Un peu grrrr de partir derniers mais pas le choix, on ferme les barrières derrière nous :'( Nous commençons avec un bon rythme, même pas froid, motivés, nos Running aux pieds et nos bonnets sur la tête.

paris mantes

Nous avalons les 20 premiers kilomètres sans problème…  Nous passons le 1er ravitaillement, où nous buvons un petit café et repartons de plus belle…  Nous papotons mais gardons un bon rythme (5,30 Km/h en moyenne) et nous n’avons pas froid, merci les sous-vêtements McKinley qui, je pense, nous accompagnerons au Canada également ! Puis les km s’avalent de moins en moins facilement, pauses pipi pour les messieurs (et oui!), nous nous arrêtons… un peu puis un peu plus longtemps… Notre souffle se fait court, le froid se fait ressentir… quelques douleurs arrivent. Moi c’est le bas du dos, mister figolu les pieds… Notre ami un peu partout alors que mon père gambade tranquillement (dingue !). Nous sommes au cap des 30 km, viennent ensuite les 35… il fait toujours froid… 36, 37, 38, 39 (yes nous avons battu notre score de la dernière fois mais nous ne sommes malheureusement pas dans le même état), notre rythme a considérablement baissé, nous marchons entre 3,5 km/h et 4,5 km/h.

40Km… nous souffrons, est ce vraiment raisonnable de continuer, de se bousiller les pieds à quelques mois du grand départ ? Pourrons-nous aller travailler le lendemain ? Nous souffrons mais aucun de nous n’ose prendre la décision d’arrêter les autres. Nous ne sommes pas prêts, nous n’avons pas assez préparé notre corps. C’est plus dur que ce que nous avions pensé. Chacun lutte dans son coin (à l’exception de mon père qui tient vraiment bien la distance, je suis impressionnée, nous sommes impressionnés !)… Le froid me glace, mes pieds ne me portent plus mais je n’arrêterai pas ! Sale Caractère :) Nous voyons passer un nombre incalculable de bus remplis de personnes qui abandonnent ! Nous croisons une dame emmitouflée dans une couverture de survie… des participants assis le long de la route les pieds plein de cloques, attendant qu’on vienne les chercher… Puis, vient le moment de la voiture balai qui nous indique que nous faisons partie des 20 derniers, on nous demande si nous voulons abandonner mais NON, nous continuons !
INCOMPRÉHENSION : nous faisons partie des derniers alors que nous avons doublé tant de monde, nous avons fait des pauses courtes (hormis la pause pipi des Messieurs…), je suis triste :'( Nous continuons car nous voyons au loin ce que l’on pensait être la dernière ville de départ (12km) : JUMEAUVILLE et nous savons qu’il ne nous restera plus qu’un dernier gros effort avant la fin ! Nous reprenons du poil de la bête, nous avons tellement hâte de toucher ce panneau… La ville est toute proche, la fin aussi…

Et là, le drame… La ville en question n’est pas JUMEAUVILLE mais ANDELU, nous sommes donc 4km plus loin que prévu… 4km cela peut paraître peu mais à cette heure là… c’est le coup de massue !  Nous sommes déçus, dégoûtes… nous continuons de marcher mais cela se fait de plus en plus difficile… la longue ligne reliant les 2 villes semblent interminable…. Il fait froid, vraiment froid. Nous recroisons la voiture balai, cette fois, elle nous annonce que quoi qu’il arrive, à cette vitesse et à moins de courir, nous serons hors délai à l’arrivée. Cette annonce nous a tués ! Nous avons discuté, quel intérêt de continuer si, en arrivant, nous trouvons portes closes ??? Impossible de courir pour rattraper le peloton… nous sommes finis :'(

A contre ❤, Nous décidons de nous arrêter à Jumeauville et de prendre le bus là bas… C’est dur mais c’est la meilleure décision. Nous arrêtons donc à 12Km de l’arrivée soit à 42Km. Les hommes sont contents et moi, j’ai le coeur lourd en m’arrêtant :'( Je vis ça comme un véritable échec, quelques larmes coulent le long de mes joues… je suis déçue :( j’ai échoué !

Je n’arrive plus à marcher en arrivant à Mantes, Mister Figolu non plus… mon père lui, part en courant chercher la voiture (on se remet physiquement en question quand on voit ça…). Au final :

42 km / 57 000 pas (fitbit power) et 8h45

 

C’est un bon score tout de même, mon podomètre Fitbit a explosé les records et je suis quand même fière de moi car j’ai battu ma précédente participation… (heureusement). Par contre, je Grrrr contre Runtastic qui, je sais que beaucoup le disent, s’est trompé de quelques KM (!!!). Une chouette expérience que j’ai partagée avec les gens que j’aime. On le refera ou pas, dans tous les cas on se souviendra de cette 80ème édition du Paris Mantes.

runtastic

 

Informations pour 2016 : site
Compte Facebook

29 janvier 2012 : 39 KM – 7H30 de nuit = + de 53 000 Pas
25 janvier 2015 : 42 KM – 8H45 de nuit = + de 57 000 Pas 

Comments

comments

Exprime toi !

%d blogueurs aiment cette page :