Thaïlande, étape 2 – La suite (2/2)

article précédent : Le périple en direction du nord

Jour 6 : (la suite) !

Après la visite d’Ayutthaya nous avons mangé un morceau et nous nous sommes dirigés vers la station de train ! Le timing est quasi parfait ! Nous voici donc en route vers Lopburi (66 Km au nord) où nous avons prévu de ne faire qu’un stop d’1h avant de reprendre le train direction notre prochaine ville-étape.

DSC_0031

etape3

Pourquoi cet arret ? Parce que Lopburi est une ville située au centre de la Thaïlande, réputée pour ses singes, on en croise partout ! Ils errent dans la ville…  On peut même apercevoir des lance-pierres à l’entrée des magasins pour éviter qu’ils ne viennent chiper quelque chose ! Regardez plutôt :

Mis à part cette particularité, la ville n’a rien d’exceptionnel et n’est pas chargée en monuments. 1h plus tard nous étions donc au rendez-vous, à la gare, pour prendre notre énième train ! Le trajet fut épique, nous nous rendions à Phitsanulok (500 Km au nord de Bangkok ).

etape4

3h de voyage nous attendaient en train 3ème classe… Vous serez d’ailleurs chanceux si celui-ci arrive à l’heure ! Il y avait un monde fou et même une femme enceinte assise pas loin de nous alors que le confort était vraiment très moyen ! Il est  17H, le temps est calme, il fait doux… tout va bien !

“Prendre le train en Thaïlande vous fera relativiser sur les transports français voir même aimer la SNCF !” (si, si c’est possible ^_^)

Il faut savoir que lorsque vous le prenez, il ne faut surtout pas vous attendre à pouvoir dormir tranquillement. Pourquoi ? toutes les 2 min un vendeur passera dans le minuscule couloir (musique à fond pour certains) avec pour seul but de se faire remarquer et de vous vendre ses biens, que ce soit des brochettes, boissons ou encore fruits frais. Vous voyez les vendeurs de chouchous/chichis/beignets sur la plage ? Imaginez les plus nombreux & dans un endroit confiné ^_^

Au début du trajet nous sortons nos mots fléchés, histoire de remplir quelques grilles… le train n’avance pas vite (est-ce normal ?) apparemment non car le trajet n’a pas duré 3h comme prévu mais 5 ! Pfiou. Ce n’est pas pour autant que nous avons réussi à finir le magazine ! Gardons en pour la suite, voyons !

P1210086
Pendant tout ce temps, la nuit eut le temps de tomber, nous laissant en proie aux insectes de toutes sortes qui n’ont rien trouvé de mieux que de bondir des hautes herbes pour se réfugier à l’intérieur des wagons roulant fenêtres grandes ouvertes ! Aie Ouille, nous nous faisons pas mal piquer !

Nous arrivons finalement à Phitsanulok vers 22h, nous n’avons rien réservé et je suis un peu inquiète  car le guide du routard indique bien que les réceptions ferment généralement vers 21h ! Oups ! Nous tentons tout de même notre chance au Bon Bon guesthouse, ça à l’air propre, les prix sont très intéressants (350 BTH) mais personne n’est là pour nous renseigner… Nous faisons un peu de bruit à coté de la réception dans l’espoir de nous faire remarquer. C’est au moment ou nous décidons de quitter les lieux qu’une petite mamie sort de sa chambre ! Ouf nous sommes sauvés ! Juste le temps de poser nos affaires nous partons manger !

Jour 7 : 

“Trop de temple tue le temple” : Nous avons envie de voir autre chose et ceux de Phitsanulok ne sont pas incontournables, nous décidons donc de prendre un café thaï (euh… beurk, trop épais !) et de filer, sacs sur le dos, en direction d’un atelier de fabrication de Bouddhas ! Allez directement à la source c’est ce que nous aimons ! Nous continuons notre visite dans un jardin ornithologique !

Il est déjà l’heure de quitter la ville en direction de Sukhothai ! Nous y logeons au TR Guesthouse offrant pas mal de services intéressants, il est bien situé, pas trop cher, avec possibilité de louer un scooter… mais ceci fera l’objet du prochain article !

Next step !

Exprime toi !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :